CORONAVIRUS

Suite à la décision prise par le Comité de concertation, nous rappelons à tous que le port du masque devient obligatoire à partir de ce samedi 11 juillet 2020.
Pour mémoire, le port du masque était déjà obligatoire dans un nombre limité de situations, comme les transports en commun ou lors de l’exercice de profession avec contacts rapprochés (coiffure, etc.) par exemple.

⚠️ Le port du masque sera donc également imposé dans :
• les magasins et les centres commerciaux
• les cinémas
• les salles de spectacle ou de conférence
• les auditoires
• les lieux de culte
• les musées
• les bibliothèques

➡️ Pour rappel, les citoyens qui ne respectent pas l’obligation de port du masque s’exposent à une sanction pénale comme prévu dans l’arrêté ministériel.
Cet arrêté ministériel prévoira également "la possibilité de fermeture des établissements qui enfreindraient les règles en vigueur de manière répétée".
➡️ Encore pour rappel, les masques ne sont jamais obligatoires pour les enfants de moins de 12 ans. Des dispositions particulières sont également prévues pour les personnes qui ne peuvent pas porter un masque pour des raisons médicales.

➡️ Prenez soin de vous et des autres!

 

 

Rappel: Mesures (d'hygiène) prises pour lutter contre le Coronavirus

Bonjour à Tous,

➡️Mme Véronique SGALLARI (Echevine de l’Agriculture, du Commerce, de l’Emploi et des PME) & l’ADL reçoivent en ce moment de nombreuses questions quant aux mesures, notamment d’hygiène, prises pour lutter contre le Coronavirus.

➡️Afin de vous informer au mieux, voici les directives communiquées par le SPF Economie :
https://economie.fgov.be/…/co…/coronavirus-nouvelles-mesures

✅PRINCIPES GÉNÉRAUX
Les consignes d’hygiène personnelle (se laver les mains régulièrement, tousser ou éternuer dans le pli du coude, utiliser des mouchoirs en papier neufs et les jeter dans une poubelle fermée) ainsi que les mesures de distanciation sociale (minimum 1,5m entre les personnes) restent les meilleures actions que chacun doit respecter. Il est demandé également d’éviter autant que possible les poignées de mains et les embrassades.

Néanmoins, des efforts supplémentaires ont été demandés afin de contrer la poursuite de la propagation du virus. De nouvelles mesures s’adressant tant aux particuliers qu’aux entreprises ont été décrétées. Ci-dessous, nous vous en exposons les principes essentiels et leurs conséquences pour les secteurs d’activité économiques les plus en vue.

Pour tous les cas particuliers nécessitant interprétation de ces principes généraux, ou pour les questions relatives au maintien autorisé d’une activité ou non, nous vous renvoyons vers les FAQ figurant sur le site central d’information https://info-coronavirus.be.

Restez chez vous. Protégez-vous, protégez les autres.
Chacun doit rester chez soi au maximum pour limiter les contacts extérieurs.

Il est autorisé de quitter son habitation pour :
• Se rendre à son travail ou effectuer des déplacements professionnels indispensables ;
• Aller dans un magasin d'alimentation ;
• Aller chez le médecin ou avoir accès à des soins médicaux ;
• Aller à la pharmacie ;
• Aller à la poste ;
• Aller à un distributeur de billets de banque ;
• Aller à la station d’essence ;
• Aller chercher ses enfants à la garderie ;
• Fournir une assistance aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap, aux sans-abris et aux personnes vulnérables.

Tout rassemblement est interdit.

L'activité physique en plein air est autorisée, en respectant les mesures de distance sociale. Se promener, faire du vélo ou jogger est autorisé. Les déplacements en voiture pour des activités récréatives ne sont pas autorisées.

Tous les voyages et déplacements non essentiels au départ de la Belgique et au sein de la Belgique (p. ex. pour aller dans sa résidence secondaire) sont interdits. Les étudiants doivent choisir une fois pour toute entre rester dans leur kot ou chez leurs parents.

Les déplacements induits par un système de garde partagée des enfants entre parents restent autorisés, y compris ceux impliquant des parents qui habitent de part et d’autre de la frontière d’un pays limitrophe (France, Pays-Bas, Allemagne, Luxembourg).

✅MAGASINS ET COMMERCES DE DÉTAIL
Principe général : tous les commerces et magasins physiques sont fermés la semaine et le week-end.

Cette règle ne s’applique pas :
• Aux magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit ;
• Aux pharmacies ;
• Aux librairies (press-shops) ;
• Aux stations-services et fournisseurs de carburants, de combustibles et de bois de chauffage ;
• Aux commerces d’équipement pour les nouveaux-nés ;
• Aux autres commerces et activités des secteurs jugés essentiels.

Les commerces autorisés doivent garantir les distances sociales (1,5 mètre de distance) entre les clients.

Les commerces qui font de la vente en ligne peuvent continuer leur activité, quelle que soit sa nature, à condition de respecter les mesures de distanciation sociale. Toutefois, seules les livraisons à domicile sans entrer dans l’habitation (à privilégier) et les retraits aux points de collecte officiels sont permis : le retrait des commandes dans un des magasins de l’enseigne n’est pas autorisé.

Les commerces qui ne pratiquaient pas la vente en ligne ou par téléphone précédemment, peuvent également le faire mais uniquement via des livraisons à domicile (pas de retrait en magasin), à l’exception des commerces de cigarette électronique pour qui la vente en ligne est de tout temps légalement interdite.

Il est demandé aux personnes achetant en ligne des marchandises de ne commander que des biens strictement nécessaires, afin de ne pas surcharger les services de livraison (de la poste entre autres) et de ne pas faire courir de risque inutile de contamination à leur personnel.

Pour l’instant, il n’y a pas de mesures prises contre le hamstering (stockage inconsidéré). La commercialisation de produits à des prix exorbitants peut être signalée via pointdecontact.belgique.be.

Pour plus d’informations concernant ces commerces autorisés, consultez les FAQ du site http://info-coronavirus.be et l’arrêté ministériel portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 (PDF, 455.29 Ko).

✅MAGASINS D’ALIMENTATION
Tous les magasins exclusivement consacrés à de l’alimentation restent ouverts, au plus tôt à partir de 7h et jusque 22h au plus tard.

Le collège des bourgmestre et échevins peut accorder, pour circonstances particulières et passagères, une dérogation aux heures d’ouverture aux unités d'établissement situées sur le territoire de leur commune ou de leur ville. Cela doit se faire à la demande des commerçants concernés et la dérogation ne peut porter sur plus de quinze jours par an.

Si l’ordre public ou l’intérêt général le requiert, le bourgmestre peut ordonner les mesures de police nécessaires, en ce compris l’ouverture obligatoire d’entreprises ou de commerces.

Tous les détaillants en denrées alimentaires, y compris les magasins de nuit, doivent rester fermés lors de leur jour de repos hebdomadaire.

Les magasins d’alimentation qui proposent de manière accessoire des biens non comestibles restent ouverts sans devoir fermer leurs rayons non alimentaires. Peuvent ainsi rester ouverts des commerces tels que les boucheries, boulangeries, chocolatiers, glaciers, traiteurs, magasins de vin et alcool, pour autant qu’ils ne permettent pas la dégustation sur place.

Les magasins mixtes qui proposent de manière accessoire des biens alimentaires (moins de 50 % de leur surface) sont fermés.

La vente de nourriture via des distributeurs automatiques reste autorisée.

L’accès aux grandes surfaces doit être contrôlé afin de limiter le nombre de personnes présentes en même temps à l’intérieur (au maximum 1 personne par 10 m² et ce, pour une durée de maximum 30 minutes par personne). Il est demandé aux clients de s’y rendre seul, dans la mesure du possible.
Les paiements électroniques sont encouragés, non pas parce que l’argent liquide est contaminé, mais parce que les paiements électroniques permettent de conserver les mesures de distanciation sociale.

La pratique de soldes et de réductions est interdite.

Les magasins vendant principalement des aliments pour animaux sont couverts par la définition des magasins d'alimentation et peuvent rester ouverts dans les mêmes conditions.

Les magasins alimentaires, en ce compris ceux pour animaux domestiques, peuvent vendre des fleurs et plantes, en respectant les mesures de distanciation sociale. Les commerces qui ne vendent que des fleurs et des plantes doivent fermer mais peuvent continuer à vendre en ligne avec livraison à domicile.

✅MARCHÉS
Les marchés sont interdits, sauf les échoppes indispensables à l'approvisionnement alimentaire de la population des zones ne disposant pas d’infrastructures commerciales alimentaires (pas de supermarché par exemple) et dans la mesure où l'autorité locale peut garantir les mesures de distance sociale.
Une échoppe de marché peut organiser de la livraison à domicile moyennant le respect de la distanciation sociale.

✅CAFÉS ET RESTAURANTS
Les cafés, bars et les restaurants doivent fermer la semaine et le week-end. Cette interdiction vaut également pour les terrasses de ces établissements. Le mobilier de ces terrasses doit être enlevé. Seuls les plats à emporter ou les livraisons à domicile sont encore autorisés entre 7h et 22h. Si ces services sont offerts, il convient de s’organiser pour éviter les files d’attente.

Les établissements de restauration à emporter de type « take-away », les services de livraison à domicile (Deliveroo, Uber Eats, etc.), les drive-in, les sandwicheries, les snacks et les friteries restent autorisés entre 7h et 22h. Leurs tenanciers doivent veiller à respecter les mesures d’hygiène et s’organiser pour éviter les files d’attente.

La vente ambulante de nourriture est interdite. Les foodtrucks et les kiosques sont comparables aux échoppes alimentaires des marchés : ils doivent fermer. Les vendeurs mobiles de poulets rôtis sont assimilés à des foodtrucks. Ne sont pas autorisées les ventes ambulantes de boissons, de glaces, de gaufres, de sucreries…

Les salles de dégustation annexes à un commerce alimentaire doivent être fermées. Cela concerne par exemple, les salons de thé jouxtant certaines pâtisseries et plus généralement, tout espace où les clients peuvent s’installer pour manger.

✅HÔTELS ET AUTRES TYPES D’HÉBERGEMENTS 
Les hôtels restent ouverts sans procurer l’accès à un bar, un restaurant, des salles communes ou des espaces récréatifs. Les cuisines peuvent continuer à fonctionner pour les repas servis en chambre (room-service). Les salles de réunion sont fermées.

Attention ! Seuls les hôtels sont autorisés à ouvrir selon ces conditions.

Cela signifie que les logements récréatifs et touristiques (gîtes, chambres d’hôtes, campings, centres de vacances, B&B, Airbnb…) doivent désormais fermer. Les éventuelles personnes qui y résident de manière permanente peuvent évidemment rester. C’est valable, en particulier, pour les personnes qui vivent de façon permanente dans une caravane ou un mobilhome.

Les gens du voyage peuvent rester sur l’emplacement qu’ils occupent actuellement. Se déplacer d’un terrain à l’autre n’est pas autorisé car il ne s’agit pas d’un déplacement essentiel. Il est demandé aux bourgmestres de prendre les mesures nécessaires afin de faciliter le séjour au même endroit jusqu’à la fin de la crise.

✅CENTRES D’ESTHÉTIQUE ET SALONS DE COIFFURE
Les centres d’esthétique sont fermés et les esthéticien(ne)s ne peuvent pas se rendre à domicile pour des rendez-vous. Il en est de même pour les studios de tatouage et les centres de bronzage.
Les coiffeurs et salons de coiffure doivent également fermer.

✅SERVICES DE RÉPARATION ET DE DÉPANNAGE
Les services de dépannage et de réparation relevant de la sécurité, de l’hygiène et des infrastructures ICT, toutes les réparations et tous les dépannages urgents peuvent continuer à être effectués. C’est le cas par exemple pour les plombiers, garagistes, centres de pneus ou de remplacement de parebrises, fournisseurs télécom...

Toutes les autres activités courantes comme les nouvelles installations ne peuvent être effectuées que dans le respect de la distanciation sociale.

✅CONSTRUCTION
Les activités de construction peuvent avoir lieu en extérieur, à condition que les mesures de distanciation sociale soient respectées. Cela s'applique également aux travaux effectués à l’intérieur des logements inhabités ou des bâtiments non occupés (par exemple les locaux professionnels vides). Les travaux de réparation à l’intérieur des bâtiments habités ou occupés peuvent être exécutés pour autant qu’ils soient liés à une urgence justifiée par la sécurité, le bien-être ou l'hygiène (problème de plomberie, chauffage en panne...).

Les commerces en matériaux de construction peuvent continuer à approvisionner leurs clients mais uniquement pour l’usage professionnel et en respectant la règle d’un client par 10 m2. La livraison à domicile est autorisée pour les particuliers.

✅PROFESSIONS DE SOIN
Les professions de soin comme par exemple les dentistes, kinés, ostéopathes, podologues, vétérinaires... peuvent continuer à exercer. Les soins qui peuvent être différés doivent l’être.

Les pharmacies restent ouvertes. Les parapharmacies et drogueries doivent par contre fermer.

Les commerces d’optique et d’assistance auditive (audiciens) doivent être fermés. Il ne peut être remédié qu’aux cas d’urgence des clients, à condition que les mesures de distanciation sociale soient respectées. Les ventes qui peuvent être postposées doivent l’être. Les mesures oculaires sont fortement déconseillées en raison du risque de contamination via le liquide oculaire.

Les institutions et services de soins aux malades, aux personnes âgées ou autres personnes ayant besoin d’aide peuvent continuer leurs activités. Pour plus d’information concernant les modalités à respecter, consultez les FAQ sur le site info-cornavirus.be.

✅SOINS AUX ANIMAUX
Les vétérinaires peuvent poursuivre leurs activités.

Les refuges pour animaux sont fermés. Les visites ne sont pas autorisées. L’adoption et la remise d’animaux sont possibles uniquement sur rendez-vous, en respectant les règles de distanciation sociale. L’abri et les soins essentiels des animaux sont cruciaux et donc autorisés. Les bénévoles sont également autorisés à apporter leur contribution.

Les pensions pour animaux de compagnie sont ouvertes, mais seulement pour raison impérieuse (par exemple : décès d’un membre de la famille proche, entrée à l’hôpital…).
Les propriétaires d’animaux qui ne peuvent pas être gardés à la maison (par exemple, les chevaux) peuvent continuer à leur rendre visite, en particulier pour les nourrir.

Les salons de toilettage sont fermés. Le service mobile de toilettage et le toilettage à domicile sont également interdits.

✅TRANSPORT
Les chauffeurs de taxi (et autres services de transport à la demande) peuvent continuer à transporter des personnes mais à concurrence d’une seule personne à la fois dans le taxi, en plus du chauffeur. Exception : les personnes vivant sous le même toit peuvent partager un même taxi. Il est conseillé d’aérer régulièrement le véhicule.

Ces mêmes règles sont d’application pour le co-voiturage et le transport bénévole de personnes à mobilité réduite ou dans le besoin. Dans la mesure du possible, essayez de toujours partager un véhicule avec la même personne et uniquement pour des déplacements indispensables.

Les voitures, trottinettes et autres vélos partagés ou de location sont autorisés en tant que moyen de transport dans le cadre des déplacements essentiels : ils peuvent donc continuer à être loués, moyennant le respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale. Concrètement, cela signifie qu’au maximum deux personnes peuvent partager la même voiture, à l’exception des familles vivant sous le même toit. Leur utilisation à des fins récréatives n’est pas permise.
Les go-karts et cuistax (pour une ou plusieurs personnes) sont considérés comme des équipements récréatifs. Ils sont par conséquents interdits.

Les transports publics doivent être organisés de manière à garantir la distanciation sociale entre chaque personne.
Les ports, les aéroports et les services essentiels en appui du transport aérien, le contrôle et la planification aériens, le transport ferroviaire, le transport de personnes et le transport logistique destiné aux secteurs et activités essentiels continuent de fonctionner.

✅ORGANISATION GÉNÉRALE DU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES
Principe général : le télétravail est obligatoire dès qu’il est possible.

Les entreprises (des secteurs non essentiels), quelle que soit leur taille, peuvent poursuivre leurs activités à condition d’organiser le télétravail à domicile pour tous les travailleurs pour lesquels cela est possible, sans exception.

Si ce n’est pas possible, les entreprises doivent prendre des mesures pour garantir les règles de distanciation sociale (1,5 mètre minimum entre chaque personne) pour le personnel qui ne peut pas télétravailler.

Si ni le télétravail, ni le respect de la distanciation sociale ne sont possibles, les entreprises doivent fermer.

Ces règles valent tant pour l’exercice de l’activité que pour le transport organisé par l’employeur.

Les entreprises appartenant aux secteurs cruciaux et services essentiels repris dans l’arrêté ministériel portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19 (PDF, 455.29 Ko), peuvent continuer à fonctionner, même si les mesures citées ci-dessus ne peuvent être appliquées.

✅AUTRES SECTEURS ET ACTIVITÉS
Pour tous les cas particuliers nécessitant interprétation de la réglementation (PDF, 455.29 Ko) ou des principes généraux repris ci-dessus, par exemple en ce qui concerne le maintien autorisé (ou non) d’une activité l’ouverture autorisée (ou non) d’un commerce spécifique, nous vous renvoyons vers les FAQ figurant sur le site central d’information https://info-coronavirus.be.

Ces FAQ sont régulièrement mis à jour, en fonction des questions posées au Centre de crise et aux différentes administrations concernées.

✅CONTRÔLE DES MESURES
Les polices locales et fédérales veillent au respect strict des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus et aider les professionnels de la santé. Elles sont habilitées à sanctionner et à imposer, le cas échéant, l’arrêt d’une activité jugée irrégulière.

Il se peut également que certaines autorités régionales ou locales prennent également certaines mesures de prévention autres que celles fixées au niveau fédéral. Ces mesures spécifiques viennent s’ajouter aux mesures générales de l’arrêté ministériel portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du Covid-19 (PDF, 455.29 Ko), sans pouvoir en réduire la portée. Il convient de les respecter également.

➡️Toutes ces mesures devraient, très probablement, évoluer à la suite du Conseil national de Sécurité de cet après-midi. Nous reviendrons vers vous dans le courant de la semaine prochaine pour vous informer des éventuels changements.

➡️Soyez assurés de notre plus entier soutient pendant cette période difficile. Nous restons à votre disposition via les canaux suivants : info@adlecaussinnes.be, 067/41.12.10.

Restez chez vous, protégez-vous, protégez les autres !

Nos bureaux

Avenue de la Déportation 63

B-7190 Ecaussinnes

genericYelpBizButton.png

Nos coordonnées

067/41.12.10.

TA_logo_secondary.png
logocityplug.png
foursquare.png

© 2019 ADL Ecaussinnes